Discours politique

François Hollande, Réception de Shirin Ebadi à l’AN (09/03/2005)

Ce combat est le nôtre et il est celui de la démocratie, celui des droits de l'homme et de la femme et celui des libertés. C'est avec grand plaisir et grande fierté que les socialistes vous accueillent.

Nous l'avions fait, il y a un an lorsque le Prix Nobel vous a été décerné. Mais vous ne cherchez pas les prix, vous cherchez avec d'autres en Iran, comme ailleurs, la démocratie et la reconnaissance des droits.

Vous savez que ce Prix vous a permis de parler, enfin, à un monde qui a été longtemps indifférent à la cause qui est la vôtre, et nous voulons vous dire qu'à travers cette réunion aujourd'hui vous n'êtes pas seule dans le combat ici en France.

Ce combat est le nôtre et il est celui de la démocratie, celui des droits de l'homme et de la femme et celui des libertés.

Nous espérons que par votre présence nous aurons contribué à le rendre encore davantage actuel en Iran et dans tous les pays qui souffrent de privation des droits et des libertés fondamentales.