Discours politique

Jean-Marie Le Pen, Discours au soir du premier tour (22/04/2007)

Françaises, Français, Mes chers compatriotes,

Si les résultats du 1er tour de l'élection présidentielle se confirment, il apparaît que le corps électoral a préféré l'apparence du changement au changement réel.

Ce sont en effet les deux candidats pré-sélectionnés par les medias et les instituts de sondage qui participeront au second tour.

Je tiens à remercier l'ensemble des électeurs qui se sont portés sur mon nom, toutes celles et tous ceux qui ont eu la lucidité de voter pour le candidat du redressement national, l'ensemble des militants qui ont appuyé ma campagne et à leur dire la fierté que j'ai d'avoir porté nos couleurs.

De surcroît, nous avons gagné la bataille des idées : la nation et le patriotisme, l'immigration et l'insécurité ont été mis au coeur de cette campagne par mes adversaires, qui, hier encore, écartaient ces notions avec une moue dégoutée.

Cette victoire idéologique est un acquis irréversible du Front national, dont je me félicite.

En revanche, je suis beaucoup plus inquiet pour l'avenir de notre pays.

Je crains en effet que les Français n'aient été abusés, et je leur prédis, avec tristesse, des lendemains qui déchantent. Ceux qui se sont emparés des idées du Front national ne l'ont fait que pour nous empêcher de mettre en application les véritables solutions à tous les problèmes dramatiques qui menacent l'équilibre et la prospérité de la France contemporaine.

Pour nous, le combat au service de notre pays et de nos compatriotes continue donc, parce que la seule façon de peser pour faire appliquer la politique nationale que les Français appellent de leurs voeux, c'est de faire élire des Députés Front National à l'Assemblée nationale.

Dans cette perspective, j'appelle tous nos concitoyens à se mobiliser massivement en faveur des candidats du Front National pour les élections législatives des 10 et 17 juin prochains, et, dès avant, je leur donne rendez-vous pour notre grande et traditionnelle manifestation du 1er mai à Paris, en hommage à Jeanne d'Arc, symbole éternel du patriotisme français.

C'est à cette occasion que je ferai connaître notre mot d'ordre pour le second tour.